by Olivier Scafidi

Débuts.

Enfant, je pouvais passer des heures à regarder mon Atlas mondial, assis sur mon lit, dans ma chambre, imaginant ce que seraient ces endroits éloignés. Je fermais les yeux et voguais sur les plages de l'Atlantique. Je me perdais dans la jungle amazonienne, j'explorais le Sahara et ses pyramides, gravissais les plus hauts sommets, et posais même un pied sur la Lune. À chaque fois, un fort sentiment de liberté et de bonheur m'envahissait.

Dans les années 90, pendant mes après-midis de congé scolaire, j'assistai régulièrement à des conférences et projections de documentaires géographiques à la grande salle de Renens, petite commune de l'ouest Lausannois, où j'ai d'ailleurs grandi. Chaque mercredi, c'était pareil ! Je prenais part aux dialogues, posais des dizaines de questions aux explorateurs et aventuriers présents, et repartais chez moi avec plein d'envies en tête, mais une d'entres elles étais de plus en plus omniprésente en moi:

Plus tard je serrai Photographe ! Et partagerai ainsi avec le monde entier ce que voient mes yeux.

Je suis autodidacte.

J'ai entamé plusieurs cursus, 3 pour être exact et je n'en ai pas fini un seul. Si je cumulais les matières approuvées, je serais un licencié de tout et de rien. Je n'en suis ni fier, ni honteux, Simplement, les choses se sont passées ainsi. À cette époque, mes parents ne pensaient pas la même chose...

Pour apprendre, vous devez vous former et vous entraîner dur ! La formation "réglementée" vous permet de suivre un système éducatif et d'obtenir un diplôme. Je n'ai jamais profité de ce genre de dynamique et peu à peu je suis devenu un autodidacte, je ne sais pas si l'appeler ainsi, simplement au moment où je ressent de l'intérêt, je lis, regarde, écoute, essaie, développe et continue à le faire.

C'est-à-dire que j'ai tout appris seul, du fonctionnement d'un appareil photo aux éclairages studio, en passant, bien sûr, par la lumière naturelle. Quant au contact avec les gens, faire sourire mes clients, réussir à créer cette complicité qui est la clé de vos plus belles photos. Tout cela ne s'apprend pas dans les livres, c'est l'expérience de vie qui m'y a conduit, entre voyages et rencontres, coups durs et grands bonheurs...

​Le grand pas.

J'ai franchi le pas du "pro" d'abord dans la photo de paysage et la street photography, plus précisément à Lausanne, en Suisse. Après trois jours, mes clichés étaient sélectionnés et publiés dans plusieurs médias ! En réalisant l'une de mes plus belles photos, j'avais réussi à attirer l'œil et faire part de mon ressenti. Ce qui me motiva à aller encore plus loin.

Plus tard, je me suis lancé dans les portraits, en premier pour mes amis et connaissances, puis pour tout un chacun. Je me suis donc formé, seul, à la photo de studio et suis tant à l'aise dans mon studio qu'en extérieur. Ceci marqua le début de ma passion pour la photo de mode et m'amena peu à peu dans la photographie packshot. Depuis, je multiplie mes shootings, jour après jour, voyage dans le monde entier, réalise, collabore et prend part à de merveilleux projets pour mes clients.

J'aime mon métier et j'ai la chance de me lever tous les matins pour faire ce que j'aime... De la chance, j'ai dit ? J'apporte mon énergie et ma créativité à mes photos comme des oeuvres d'art, des histoires que je raconte, des moments que j'immortalise, et ce dans le but de communiquer et partager avec le monde entier, ce que voient nos yeux, mais avant tout ce qui vous tiens à coeur.

Au fait, vous n'êtes pas "photogénique"? Tiens, un autre débat ! Venez en discuter, mais sachez que vous repartirez en ayant changé d'avis...

©2020 photO’Sgraphy by Olivier Scafidi
Studio One Portrait
1023 Crissier, Switzerland